Lancement de la phase 2 dans la région de Morges

Fin juin, Guillaume Raymondon ingénieur territorial à Région Morges a lancé la prochaine phase du projet pilote sur l’ indice de qualité des sols (IQS). Objectif: réunir des personnes issues du monde de la recherche et de l’administration publique ou encore cantonale pour continuer à développer l’instrument d’IQS.

Au programme de la journée, visite sur le terrain, présentation d’un outil interactif et jeu de rôle. Et au centre des discussions, une question:  comment s’assurer qu’un instrument visant à préserver la qualité des sols s’invite dans les décisions d’aménagement du territoire? Les participant-es ont apporté de nombreuses perspectives issues notamment de l’urbanisme, de l’aménagement des espaces verts ou encore du milieu agricole.

Sur le terrain Pascal Boivin et Karine Gondret (HES-SO, heipa) ont montrée que pour estimer la qualité des sols, il ne faut pas se fier aux apparences: la végétation à première vue luxuriante du site repose sur un sol en mauvais état, malmené par des compactions. Jens Ingensand (HEIG-VD) et Magali Matteodo (HEIA-FR) ont ensuite présenté le dernier outil qui vise à faire évoluer la carte IQS.

Le jeu de rôle qui a suivi a permis d’apporter diverses perspectives politiques sur la gestion durable des sols. On y a aussi parlé dégradation des sols, remises en état et coûts. D’autres thèmes ont animé les discussions, comme la circularité dans les terres excavées ou encore les coûts qu’engendrent l’absence de sols en pleine terre en ville lorsqu’il faut aménager un espace vert.

En toile de fond de la journée, une conviction pour toutes et tous: oui, il faut continuer à développer conjointement l’instrument d’IQS ! Le prochain atelier est prévu dans le courant de la fin de l’année.

Merci à tous les participants et toutes les participantes, nous nous réjouissons de continuer à accompagner ce projet.

Publié le : 27 juin 2022

Partagez cet article !